LE PROGRAMME

Engager la réhabilitation d’un bâtiment classé Monument historique est une opération particulièrement complexe, surtout au sein d’un ensemble urbain extrêmement dense. Ce programme ambitieux pour le réfectoire a plusieurs objectifs : assurer la pérennité du lieu, sa sauvegarde et sa mise en valeur tout en permettant la remise aux normes d’une salle polyvalente et la création de 39 logements pour des chercheurs.

perspective-refectoire-pavillon
Perspectives du réfectoire et du pavillon rénovés.

Revenir aux racines du réfectoire des Cordeliers

Avec les choix de créer des logements aux étages et de rétablir une grande salle de réception évènementielle, ce programme marque un véritable retour aux sources pour le réfectoire qui a pendant des années été un dortoir et un lieu de restauration pour les moines franciscains.

Les 39 logements seront situés dans les 1er et 2ème étages. 21 logements seront dédiés aux jeunes chercheurs et 18 places seront proposées pour les chercheurs internationaux désireux de venir travailler dans la capitale. Un pavillon « d’accueil » voisin au réfectoire et datant du XVIIIème siècle sera également rénové et mis aux normes.

plan_refectoire
Plan du 1er étage et des futurs logements

Les principes moteurs du programme

Il existe 3 axes de travail mis en avant par le cabinet d’architecture Lefevre pour guider ce programme : le respect de l’authenticité, la lisibilité des interventions et la réversibilité du site. Ces axes de travail sont essentiels afin d’assurer la préservation et la valorisation des éléments authentiques du réfectoire, l’identification des différentes modifications contemporaines et l’évolution future du lieu.

perspective-grande-salle
Perspective de la grande salle évènementielle.

La grande salle du réfectoire sera réaménagée afin de permettre une polyvalence optimale pour les futures utilisations du lieu : expositions, concerts, défilés de mode, conférences etc. Les murs seront ainsi nettoyés, un lambris contemporain sera placé au bas des murs et le sol de la salle sera remplacé afin de pouvoir supporter une importante surcharge d’exploitation en cas de forte affluence.

Les combles du réfectoire seront également aménagés afin de servir de lieu de stockage pour tout le matériel technique nécessaire à l’organisation des évènements. Un monte-charge permettra le transport rapide de ces équipements entre les combles et la salle. Enfin, la capacité maximale de l’enceinte au rez-de-chaussée est fixée à 700 personnes.

La réversibilité et la modularité comme innovations architecturales

Comme le souligne Daniel Lefèvre, architecte en chef des Monuments Historiques, « les interventions du projet seront réversibles dans la mesure du possible afin de laisser aux génération futures la possibilité de faire évoluer les espaces du réfectoire et leurs utilisations ».

L’aspect global du réfectoire ne subira pas d’importants changements car l’objectif est de conserver la structure du bâtiment. Certains éléments seront totalement repensés comme l’accès aux étages, la pose d’un tout nouveau plancher ou de nouvelles menuiseries aux étages du bâtiment. La plus importante modification des façades consistera à la restitution des allèges1 des 13 travées de la façade sud qui avaient été démolies par le passé.

Plusieurs aménagements pour sécuriser le réfectoire

La restauration du réfectoire se compose de plusieurs étapes. Plusieurs parties intérieures comme extérieures seront ainsi rénovées ou remplacées même si aucune grande destruction n’est prévue. Les pierres des façades dégradées par l’humidité seront remplacées dans le respect des couleurs et textures des anciennes pierres en bon état.

Les façades et couvertures du réfectoire seront restaurées. Les menuiseries en bois de la grande salle étant en trop mauvais état pour être restaurées, de nouvelles menuiseries seront posées. Évoquant toutefois l’aspect des menuiseries du début du XIXème siècle, elles seront en acier dans un style contemporain. L’installation de fenêtres double vitrage garantira enfin un meilleur confort thermique et phonique aux occupants des logements.

Informations techniques :

Création de 39 logements pour chercheurs : 21 logements sociaux PLS pour jeunes chercheurs et 18 logements pour chercheurs internationaux.
Salle évènementielle de 700m².

Superficie des bâtiments : 2 000m² et 86,3 m² pour le pavillon d’accueil.
Superficie du terrain : 14 504 m².

Livraison : 2ème semestre 2018.

Maîtrise d’œuvre : Daniel Lefèvre, architecte en chef des monuments historique
Maîtrise d’ouvrage : RIVP
Gestion des logements : Lerichemont
Gestion du rez-de-chaussée : RIVP-DDGIE

budget

1Allège : Une allège est la partie du mur située entre le plancher et l’appui d’une fenêtre.